Les Indestructibles 2, le retour d’une famille peu ordinaire [critique]

Les Indestructibles 2, le retour d’une famille peu ordinaire [critique]

26 juillet 2018 0 Par Yue-lie

Pixar, après la saga des Toy Story ou l’inventivité de WALL-E, avait habitué ses fans à une qualité qu’une coopération avec Brad Bird, réalisateur du poétique Iron Giant et de l’oscarisé Ratatouille, ne pouvait que confirmer. Avec Les Indestructibles 2, ce pari est gagné. Encore !

 

Les 4 Fantastiques ont tenté en 2005 et encore en 2015 d’être un bon film traitant d’une équipe de 4 super-héros, avec des liens familiaux. Mais tout cela était futile ! Car un tel film existait déjà, avec Les Indestructibles. Sorti en 2004, au moment où les films de super-héros étaient encore peu nombreux au cinéma, ce superbe film d’animation suivait les aventures de la famille Parr. Super-héros aux pouvoirs variés, les Parr ne pouvaient plus répondre à leur vocation de sauver la veuve et l’orphelin et le film tournait autour du désir du père de reprendre du service. Dans un monde où les pouvoirs existaient mais n’étaient pas appréciés, les péripéties de cette famille bataillant avec leur désir de libertés, leurs pouvoirs, leurs responsabilités et leurs ennemis, furent passionnées et passionnantes. Le film a reçu 2 Oscars et une suite fut largement demandée.

 

les indestructibles 2

Les Indestructibles en famille

 

Les Indestructibles 2  : une superbe animation

Il a fallu attendre 14 ans mais la suite est enfin là !

14 ans. Ce fut long mais l’attente en valait la peine. D’autant plus que l’histoire reprend exactement là où le premier film s’achevait. Quel plaisir de retrouver Robert Parr et son indestructible force, sa femme Hélène, compréhensible et flexible et leurs 3 enfants, la timide, presque invisible Violet, l’énergique, dynamique et rapide Flèche ainsi que Jack-Jack, le bébé.

Devant cette multitude de pouvoirs, une animation maîtrisée était nécessaire. C’est définitivement le cas ici car l’animation, bien que similaire à celle du premier film, engage le spectateur par son dynamisme et son rythme. L’action est rapide mais pas abrutissante, fluide et parfaitement mesurée.

 

Les indestructibles 2

Une animation aux détails soignés

 

Un scénario très simple mais efficace

En étant réaliste, il faut reconnaître que le scénario de l’intrigue est assez simple et les retournements de situation prévisibles et attendus. Sans spoiler, il faut également admettre que le scénario contient des similitudes frappantes avec celui du premier volet, à tel point que l’on peut se sentir frustré par ce manque de créativité des scénaristes. Cependant les sous-intrigues sont suffisamment divertissantes, drôles et intéressantes. Les dialogues, lors de tels moments, sont cocasses et hilarants. Cela distrait suffisamment de l’intrigue principale et de ses lacunes pour ne pas détériorer l’expérience et permettre aux spectateurs d’apprécier le film.

 

les indestructibles 2

Une nouvelle équipe de Super-héros

 

De nouveaux personnages redynamisant le casting

Alors que le scénario n’a que peu de surprises, de nouveaux personnages viennent enrichir un casting déjà performant. La relève des super-héros forme une équipe jeune intéressante et apporte de la diversité en matière de pouvoirs. Bien entendu les autres nouveaux personnages ne sont pas du tout à négliger mais plus de détails frôlent dangereusement le spoil. Évidemment les anciens personnages sont de retour. Il ne saurait en être autrement afin de conserver une certaine cohérence scénaristique et cela convient parfaitement puisque certains d’entre eux tels que Edna Mode, doublée par Amanda Lear, ont su gagner l’affection du public. Ainsi, Déborah Perret, doublure régulière de Cate Blanchet et Thierry Desroses, doubleur habituel de Samuel L. Jackson reprennent leur rôle. Toutefois, suite au décès de Marc Alfos et de Pascal Massix, respectivement dans le rôle de Robert Parr et du Démolisseur, ils ont été remplacés par Gérard Lanvin pour Robert Parr et par Serge Biavan pour le Démolisseur.

 

les indestructibles 2

Jack-Jack

 

Jack-Jack crève l’écran

Cependant, la surprise, la perle du film reste Jack-Jack. Apparaissant dans peu de scènes dans le premier film, le personnage avait néanmoins su conquérir les fans, suffisamment en tout cas pour qu’un court métrage, Jack-Jack Attack, voit le jour en 2005, démontrant tout le potentiel de ce personnage. Face à la réponse positive du public, les scénaristes ont judicieusement permis à Jack-Jack d’avoir un rôle bien plus important dans cet opus. Allant même jusqu’à faire de lui le héros d’une scène entière qui, selon certains, est la meilleure scène de tout le film. Jack-Jack crève tout simplement l’écran. Survolant toutes les scènes dans lesquelles il apparaît, il est clairement devenu un élément central du film. Toutefois, de par sa nature de bébé, un film entier consacré à ses péripéties n’est pas conseillé afin de ne pas reproduire les erreurs des Minions, personnages attachants mais trop futiles pour qu’un film complet leur soit dédié.

 

 

En salle depuis le 4 juillet, Les Indestructibles 2 est sans conteste un très bon film d’animation. Pouvant être apprécié par les adultes aussi bien que par les moins jeunes, ce film est l’occasion parfaite de faire découvrir une œuvre qui a bercé, il y a 14 ans, une âme d’enfant qui ne souhaite que partager son expérience avec un public plus jeune, permettant ainsi de réunir des familles, à la fois à l’écran et dans la salle.

 

Note
  • 9/10
    Animation - 9/10
  • 9/10
    Casting - 9/10
  • 5/10
    Scenario - 5/10
  • 8/10
    Bande-son - 8/10
  • 9/10
    Originalité - 9/10
8/10

Résumé

Un bon film drôle et divertissant à voir en famille.