Assassin’s Creed, le Secret de Napoléon 1er [Avis]

Assassin’s Creed, le Secret de Napoléon 1er [Avis]

20 décembre 2018 0 Par Joey

Après un premier round durant les vacances de la Toussaint, qui s’est avéré être un joli succès, l’expérience Assassin’s Creed, Le Secret de Napoléon 1er revient à l’Hôtel des Invalides, pour mettre à l’épreuve votre sens de la réflexion.

Chacun pour sa pomme d’Eden

Étant donné la forte influence historique qui tisse les différentes trames de la saga Assassin’s Creed, l’Hôtel national des invalides s’avérait un choix tout à fait logique. Entre la cour d’honneur, l’église du Dôme ou encore le tombeau de Napoléon 1er, ce sont des lieux assez majestueux qui accueillent à nouveau ce jeu immersif.

Et en parlant de ce monsieur Napoléon, paraîtrait-il que ce dernier ait quelques petites choses à cacher…

« La Confrérie des Assassins et l’Ordre des Templiers en sont convaincus, Napoléon 1er aurait construit son empire grâce aux pouvoirs d’une mystérieuse relique ramenée d’Égypte en 1798. Depuis plus de 200 ans, ils s’affrontent pour la retrouver, leur quête les mène aujourd’hui dans l’enceinte de l’Hôtel national des Invalides, où repose le corps de l’empereur. Préparez-vous, c’est ici que vous entrez en jeu. Devenez Assassin ou Templier, et soyez le premier à percer le secret de Napoléon »

Quoi qu’il en soit, une fois le contexte établi, et prêts à partir à l’aventure, vous devrez choisir votre camp. Avant d’entamer cette chasse aux indices avec le sceau de l’assassin, ou celui du templier. Ce qui altèrera l’ordre de votre parcours. Et c’est ainsi que, muni d’une carte (fournie) et de votre téléphone, vous pourrez démarrer cette quête grandeur nature.

Suivez les instructions de mystérieux individus encapuchonnés, et partez à la recherche de symboles à scanner. Des symboles qui vous donneront les indices nécessaires à votre progression. Avec de temps à autres, des énigmes un peu plus ardues, qui vous demanderont d’être attentifs à votre environnement. Cela dit, il ne s’agira pas de vous jeter sur le premier symbole venu. A vous de trouver le bon ordre dans lequel les dévoiler.

Prendre son temps mais faire vite

Bien entendu, il est inutile d’être historien ou même un grand joueur d’Assassin’s Creed pour apprécier cette petite escapade. On retrouve bien évidemment l’esprit de la licence, à travers ses thèmes et ses lieux, mais du moment que vous venez équipés de votre téléphone, (indispensable au bon déroulement du jeu !) et que vous êtes prêts à faire preuve d’un minimum de jugeote, vous avez toutes les clés en mains pour réussir.

Il est toujours bien gratifiant de venir à bout d’une énigme. Cependant, rien ne vous empêche de venir accompagné, histoire d’apporter plusieurs pistes de réflexion, qui pourraient ne pas s’avérer de trop lors de certains passages, pas forcément des plus évidents. Plus on est de fous, plus on rit.

Et si jamais vous vous sentez un peu perdus, n’ayez crainte, les membres à capuches présents en ces lieux, sauront vous guider quelque peu vers le droit chemin. Mais pas trop quand même. Le but reste de vous faire réfléchir et que vous arriviez à vos fins !

Au bout du compte, on se prend très vite au jeu. La petite heure et demie défile assez rapidement. Et voir les autres participants faire des allers et retours est plutôt amusant. Seul bémol potentiel pour certains, et aubaine pour d’autres, il peut arriver que les autres templiers/assassins vous dévoilent involontairement une réponse, en parlant à voix haute entre compères. Simple appel à la vigilance donc, pour ceux qui voudraient pleinement jouer les détectives, et tout faire par eux-mêmes.

Au-delà de ça, difficile de ne pas se réjouir à chaque nouvelle étape franchie ou de ne pas sourire à chaque rencontre avec un des gardiens protecteurs du secret de Napoléon. Un bon moment à passer, en somme !

Si vous êtes donc intéressés par cette très sympathique expérience Assassin’s Creed, Le Secret de Napoléon 1er, mise en place par Cultival, en partenariat avec Ubisoft, sachez qu’elle sera encore accessible jusqu’au 6 janvier 2019. N’hésitez pas à télécharger l’application « Hackeo » en amont, afin de ne pas perdre de temps une fois sur place. Pensez également à vérifier que votre système d’exploitation ne soit pas plus ancien que du Android 4.4 / IOS 10, et sortez de chez vous avec une batterie bien chargée. En attendant,  si vous êtes désireux de vous lancer, vous pouvez réserver vos places dès à présent sur le site de Cultival.