Survived By : un savant mélange de permadeath et de MMO [Aperçu]

Survived By : un savant mélange de permadeath et de MMO [Aperçu]

9 août 2018 0 Par Exheres

Survived By est développé par Human Head Studio, et édité par Digital Extreme, développeur du MMO TPS  Warframe.

Vous vous êtes déjà approchés d’un jeu en permadeath ? Ce concept de mort permanente, assez simple s’il en est, est toutefois difficile à intégrer dans un jeu vidéo actuel. Mais, si l’on réfléchit bien, toute l’époque de la NES était centrée sur du quasi-permadeath. Au bout de quelques vies (et quelques « continus » si le jeu était généreux), vous repartiez à zéro et n’aviez plus qu’à recommencer le jeu. Bien sûr, il y avait des exceptions qui furent les prémices des sauvegardes (notamment The Legend of Zelda  et Super Mario Bros 3 ).

Plus récemment, à une époque où l’on imaginerait mal se retaper une partie d’une vingtaine d’heures à cause d’un stupide décès survenu suite à un afk « lettre recommandée livrée par le facteur », on note tout de même du permadeath proposé aux hardcore gamers. Il faut dire que des joueurs commencent à se plaindre de voir les jeux beaucoup trop se « casualiser », alors on a un mode extrême dans Diablo 3, mais aussi dans certains CRPG comme l’excellent Pillars of Eternity, mais cela n’est pas réservé qu’aux RPG et à leurs dérivés. On peut noter le mode extrêmement éprouvant Mein Leben dans Wolfenstein II : The New Colossus, et même certains rogue like dont le permadeath est une composante principale du jeu. Votre personnage meurt ? Alors incarnez son descendant avec un léger héritage. On pense bien sûr à Rogue Legacy,  mais également au shooter spatial Everspace qui se base sur le même principe. Et c’est dans cet esprit que Survived By  a été créé.

Survived By : la mort n’est que le début

Si vous avez déjà joué à Rogue Legacy,  vous savez qu’il n’est pas impossible, mais néanmoins extrêmement difficile de finir le jeu d’une traite. Dans ce type de jeu, on peut vraiment dire que la mort n’est que le commencement de tout. Dans Survived By,  c’est un peu la même chose, sauf que repasser niveau 1 d’un coup risque de vous faire tout bizarre si vous avez un peu avancé dans le jeu. Le tutoriel pose directement les bases de l’expérience. Après vous avoir proposé quelques indications classiques qui vous apprendront comment attaquer, comment accepter une quête, et d’autres choses qui coulent de source si vous avez déjà approché un MMO dans votre vie, on vous mettra directement dans le bain en vous envoyant des hordes de monstres assez subitement dans la tronche. Le but assumé est bien entendu de vous faire mourir, et de vous initier à la création de personnages. Le ton est donné. 

Un univers dangereux !

Un joli skin retro

Survived By est un un MMO fleurant bon les RPG rétro. Si vous vous attendiez à voir des graphismes dernière génération, vous risquez d’être relativement déçus. Mais non seulement cela n’est pas nécessaire pour faire un bon jeu, mais les graphismes apportent un joli cachet à l’expérience. Les environnements sont assez variés, et les couleurs rendent bien. Les projectiles que l’on se prend de tous les côtés renforcent cet aspect coloré à travers les tableaux que vous traverserez. 

C’est bien chouette tout ça

 

Un gameplay simple mais exigeant

Le gameplay ne possède qu’un faible nombre de subtilités. Une direction à l’aide de la sempiternelle combinaison ZQSD, un clic gauche pour une attaque principale et un clic droit pour une attaque secondaire. C’est ce que vous propose Survived By au début de l’aventure. Ce qui ne sera pas simple par contre, c’est de réagir en temps réel aux monstres qui vous tomberont sans cesse sur la tête. Le challenge sera aussi d’esquiver leurs attaques tout en pouvant riposter. Survived By se décrit lui-même comme « Bullet Hell » (ou l’enfer des balles). C’est assez clair. Dans l’application, si vous êtes suffisamment bien préparés, un seul projectile ne devrait pas vous mettre beaucoup en danger. En revanche, c’est l’accumulation des sources de dégâts qui devrait être très dangereuse pour votre survie. 

Préparez vous d’en prendre de tous les côtés

 

Un héritage très important

Tout comme dans Rogue Legacy, mourir une fois pourra vous faire mal aux fesses mais ne se révélera pas la fin de tout. Vous héritez de points bonus qui serviront à améliorer votre héritage qui vous conférera des atouts très utiles. Vous pourrez par exemple augmenter les statistiques d’une certaine classe de personnage, ou encore augmenter votre résistance, et bien d’autres. Votre cinquième personnage risque donc de beaucoup moins galérer que votre premier, même si vous devez toujours vous retaper la même zone. D’autant plus que le grinding est assez important. En effet, il sera conseillé de chasser du mob en grande quantité pour pouvoir XP tranquillement et ne pas risquer de passer à votre prochain personnage trop rapidement. Les quêtes ne foisonnent pas, sauf celles des chasses aux monstres aléatoires qui tombent parfois en loot sur un monstre. Elles vous amèneront à tuer deux ou trois modèles de mobs par zone, ce qui est fort peu. 

Un petit bilan après la mort

 

De l’artisanat classique et efficace

Comment faire l’impasse sur l’artisanat dans un MMO ? Difficilement me direz-vous. Dans Survived By,  il ne s’agit pas de faire beaucoup dans l’originalité. Mais l’artisanat proposé est un bon atout pour équiper votre personnage. Vous ramasserez des composants soit en tant que ressources naturelles (minerai, bois…) ou directement en tuant des monstres (cuir, tissu…). Il suffira ensuite d’avoir le bon nombre d’objets dans l’inventaire pour crafter la pièce désirée. Assez simple, mais efficace. On aurait peut-être apprécié quelques subtilités supplémentaires, mais ce n’est déjà pas si mal. 

Survived By

Classique mais efficace

 

Des conditions de bêta douloureuses

On va en venir au principal point noir : le jeu est difficilement jouable en l’état. Depuis le passage en bêta fermée, on note pas mal de déconnexions, mais aussi de nombreux lags, des rollbacks (retour en arrière soudain) qui n’augurent rien de bon sur la qualité des serveurs. C’est embêtant dans un MMO, mais dans un MMO permadeath, ça ne pardonne pas. Il m’est arrivé de me faire déconnecter, et de revenir entouré de monstres divers. Déjà que mourir suite à un problème de serveur n’est jamais agréable, mais quand ça signifie la perte de son personnage, c’est encore plus frustrant.

Là j’étais totalement bloqué…et visiblement j’étais pas le seul

Survived By  joue à fond la carte du classique où il intègre l’idée pas si mauvaise du permadeath. L’héritage de votre lignée de personnages est une bonne chose, mais en l’état, cela ne suffira sans doute pas surtout vu les problèmes de serveurs constatés à la bêta. L’autre souci étant l’absence de contenu. Le passage en bêta fermée a été l’occasion d’ajouter du contenu haut niveau que je n’ai pas pu tester en raison de mes difficultés à progresser. Malheureusement, ça n’empêche pas que le grinding pourrait en rebuter certains, d’autant qu’il se fait clairement sentir dès le début de l’aventure. Les bonnes idées étant là, on va attendre de voir comment le jeu pourrait se développer. On fera le point ensemble dans quelque temps !