Badass Level : Solo, le rat survivant !

Badass Level : Solo, le rat survivant !

19 mars 2019 0 Par Kihaa

Bienvenue pour cette première de Badass Level, la chronique dédiée aux personnages qui dépotent !

Je vous propose une nouvelle chronique sobrement appelée Badass Level. Badass qu’est-ce que cela signifie ? À l’origine, badass est un mot anglais qui signifie dur à cuire (plutôt dans le genre mauvais garçon). Mais le sens du mot a fortement évolué. Dans la culture populaire et geek, badass désigne désormais un personnage qui a la classe, qui en impose. C’est bien beau tout cela mais quel rapport avec cette chronique ? Vous ne voyez toujours pas ? Badass Level vous fera découvrir des personnages moins connus de BD et comics, mais pourtant diablement charismatiques.

Pour ce tout premier article, nous allons parler de Solo. Non pas de Han, le roublard de Star Wars que tout le monde connaît… Mais plutôt de Solo, le rat humanoïde évoluant dans un univers post-apocalyptique particulièrement rude. Solo est l’œuvre du dessinateur espagnol Oscar Martin, un habitué de Tom & Jerry et de la Warner. Éditée en France chez Delcourt, la série possède actuellement 4 tomes (dont le plus récent, Legatus, est sorti le 23 janvier 2019) et devrait en compter deux de plus ainsi qu’un spin-off, Solo : chemins traces T01 (20 mars 2019)

Solo est un personnage qui pourrait être résumé ainsi : la carrure de Rambo, la sagesse d’un Mace Windu (oui, oui c’est possible) et l’explosivité en combat d’un Kratos.  Vous voyez un peu le tableau ? Passons dès à présent à la fiche du « raton » !

Solo badass

Illustration d’Oscar Martin

 

Identité

Espèce : rat

Sexe : masculin

Nom : Solo

Morphologie : bodybuildeur de l’extrême

Traits physiques : pelage gris, reconnaissable grâce aux contours noirs autour de ses yeux

Famille : oui

Héritier : Legatus

 

Pensées

« Nous ne sommes que de la viande qui tue pour vivre, nous sommes de la viande qui meurt pour que d’autres vivent. »
« Tuer ou être anéanti, passé par le fer, traversé par une balle ou dévoré, c’est pareil. L’heure et le moment viendront. Personne n’y échappe. Si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera demain. »
« Je brandirai l’acier et le fer. Je cracherai du plomb incandescent du plus profond de ma haine. Je trancherai vos chairs et j’ouvrirai vos blessures jusqu’à arracher et broyer vos os de mes propres mains. »

Paroles

« Il n’y a aucun mérite à tuer »
« Le fait de ne pas avoir pu te tuer cette fois-ci ne signifie pas que je n’aurai pas une autre occasion de le faire un jour, c’est la vie. »
« La vie est un long suicide inaccompli »
« Que dirais-tu si je prolongeais jusqu’à la nuque le trou de ton sale nez ? »
« Mais tu es quand même un sale fils de pute d’humain avec une haleine de chacal »

 

Solo Tome 1

Couverture du Tome 1 de Solo

 

Armes de prédilection

L’épée
Armes à feu (fusils, pistolets)

 

Ennemis

Factions ennemies du monde cannibale : les chats, les chiens, les mustélidés, les porcs, les ferrailleurs, les bestioles, les bannis, les humains, les nocturnes, les singes, les sauriens, les crétins, les dégénérés

Ennemis tués : minimum 50

 

Points forts

Survivant de l’extrême
Combattant inégalé
Intelligent
Solitaire
Loyal

solo style

Illustration d’Oscar Martin

 

Solo ne fait pas dans la dentelle, il n’hésite pas à tuer sans passer par la case des menaces. D’un naturel taciturne, le rat n’en reste pas moins un philosophe du quotidien. Ses interrogations sur la vie et la mort sont rythmées par une multitude de combats, inéluctables. Solo ne fait pas partie de ces personnages gentlemen dont le style vestimentaire est primordial. Dans un univers où la mort est présente derrière chaque dune de sable, il est évident que l’habillement arrive très loin derrière l’armement ! Courageux voire un brin téméraire, redoutable et particulièrement brillant pour faire un carnage, Solo s’impose tout naturellement dans la longue liste des personnages de comics et BD les plus badass !

Plus qu’un survivant, Solo est un héros de l’ombre.

notation Badass Level

Des muscles, un cerveau, des tripes. Solo est assurément un « muridé » qui en impose et qui transpire la classe.