Fake News, la Sorbonne délie les mauvaises langues avec Hellink.

Fake News, la Sorbonne délie les mauvaises langues avec Hellink.

27 janvier 2019 0 Par Yakudark

Sorbonne Université développe pour la première fois un jeu éducatif qui sensibilise sur les fake news : Hellink. Il est d’ores et déjà disponible sur le site officiel ainsi que sur les portails de jeux Steam et itch.io. Il existe sur Windows, Mac et Linux et un portage sur les tablettes et mobiles est prévu courant 2019.

 

Hellink est un jeu d’aventure.

Cela se passe en 2044 sur le campus de la Néo-Sorbonne à Paris. Vous dirigez Elixène Seyrig, une experte en cybercriminalité, appelée pour résoudre un piratage qui met à mal la Néo-Sorbonne. 

À la manière de Ace AttorneyHellink vous demandera de rechercher des informations. Chaque mot-clé est important et vous devrez, à l’aide de preuves, confronter les mensonges de vos adversaires en pointant les incohérences dans leurs sources d’informations.

Pour faire tout ceci, vous devrez décoder des flots d’informations données par des documents bien spécifiques ou en communiquant avec des protagonistes. Chaque mot clé est important. Vous devrez savoir lire entre les lignes. 

Vous n’aurez qu’une seule nuit pour déjouer le complot et vous ne pouvez compter que sur le e-Lux et sur votre bon-sens. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hellink est gratuit !!

Hellink a une histoire particulière : il a été développé par des personnes qui croient que le jeu vidéo peut rendre le monde meilleur. Nous avons eu la chance d’obtenir le financement intégral par Sorbonne Université, alors nous aimerions vous l’offrir gratuitement. Vraiment gratuitement : pas de pubs ou d’achat en jeu. Nous avons développé Hellink dans un but éthique, et nous ne sommes pas là pour le profit, mais pour vous offrir un jeu divertissant et intelligent.

Nous espérons que vous en profiterez !

Hellink et le service lié à son développement ont reçu le Prix de l’Innovation « Futurs Publics » du SGMAP (secrétariat général pour la modernisation de l’action publique – services du Premier Ministre) le 16 mars 2017.