2018-2019 : les 10 jeux indés à suivre !

2018-2019 : les 10 jeux indés à suivre !

16 juillet 2018 0 Par Kihaa

Si vous aimez le jeu vidéo dans toute sa diversité, vous n’êtes pas sans savoir que les productions indépendantes sont très prolifiques. C’est essentiellement du côté des « indés » que l’on trouve diversité, expérience unique, esthétique différente et proposition artistique autre. D’ailleurs, s’il est possible de se plaindre de l’uniformisation des productions AAA, il l’est beaucoup moins pour les indés ! Sur la GeexBOX, nous vous proposons un petit panel des jeux indés intéressants à suivre, et qui pourraient bien fournir une expérience étonnante.

Lost Ember(2018)

Disponible : PC (Steam) / Xbox One / PS4
Développeur : Mooneye Studios
Editeur : Mooneye Studios
Genre : aventure

Vous incarnez un loup noir, rapide, agile et majestueux, accompagné d’une sphère d’énergie rouge. Sur les traces de civilisations antiques, vous rencontrerez d’autres animaux qu’il sera alors possible de contrôler pour utiliser leurs aptitudes propres (comme voler, nager dans les profondeurs de l’eau). Découvrez le destin de ces peuples perdus et trouver Machu Kila, la cité perdue !

Si le concept ne parlera pas à tout le monde, notamment aux adeptes de l’action outrancière, les autres devraient trouver le trailer et les enjeux suffisamment intéressants pour suivre l’évolution et la sortie de Lost Amber ! Incarner un loup qui peut lui-même prendre possession d’autres animaux, c’est aussi sympathique qu’alléchant, ça n’est pas sans rappeler Everything. A la différence, Lost Amber utilisera l’exploration au service de la narration.

 

 

Anamorphine (2018)

 

Disponible : PC (Steam)
Développeur : Artifact5
Editeur : Artifact5
Genre : aventure surréaliste

Tyler est un photographe professionnel, atteint du syndrome post-traumatique. Avec Anomorphine, c’est une véritable introspection surréaliste qui attend le joueur. Quand votre esprit devient votre pire ennemi, comment pouvez-vous vous en sortir ? C’est à travers le prisme de la maladie mentale que Tyler va explorer les souvenirs de sa relation avec sa femme Helena.

Les thèmes abordés sont assez noirs, si vous n’êtes pas à l’aise avec la dépression, il est certain qu’Anamorphine aura tout du tue-l’amour. Si en revanche, vous êtes comme moi, curieux de voir des environnements se mouvoir selon les sentiments de Tyler, que vous avez hâte d’entendre la bande-son au violoncelle ou encore que vous êtes toujours à la recherche de nouveaux enjeux vidéoludiques… alors il est fort probable qu’Anamorphine vous tente !

 

 

We. The Revolution (probablement 2018)

Disponible : PC (steam)
Développeur : Polyslash
Éditeur : Klabater
Genre : stratégie / simulation

Vous êtes le juge (un brin joueur et alcoolique), ultime représentant de la loi, dans le Tribunal Révolutionnaire de 1794. Il vous revient de prononcer la sentence dans des situations complexes. Mais dans ce Paris tumultueux, des factions veulent vos faveurs. A vous de décider qui vivra et qui mourra !

Avouez que ça donne envie : être juge au XVIIIème siècle, avoir le droit de vie ou de mort sur les coupables, être au centre d’intrigues politiques… Qui plus est We. The Revolution propose au juge d’étudier les dossiers, relier les preuves entre elles pour interroger en conséquences les accusés et de faire des choix. Les décisions auront un impact sur le joueur, sa famille et les grandes factions à l’œuvre. Il faut avouer aussi que le petit côté « cubisme de Picasso » des graphismes donne une identité plus marquée à We. The Revolution.

 

 

Tunic (2018 ? 2019 ?)

Disponible : PC (Steam) / Xbox One
Développeur : Andrew Shouldice
Éditeur : Finji
Genre : action aventure

Tunic c’est l’histoire d’un tout petit renard qui explore un grand monde en ruine. Explorez et combattez des créatures horribles de l’ancien temps.

C’est à peu près tout pour l’histoire. En même temps, pas besoin d’en faire 30 lignes pour que Tunic donne envie. D’abord, la direction artistique détonne, c’est mignon, à la fois minimaliste et visiblement bien conçu. Le jeu se paie même le luxe d’inventer son propre langage qu’il faudra donc appréhender. Présenté à l’E3 2018 dans la conférence Microsoft, le jeu a suscité beaucoup de réactions positives. Déjà par son protagoniste, sorte d’enfant de Firefox et de Zelda mais aussi par sa direction artistique. On ne sait pas encore si renard sera un sacripant, mais ce petit goupil a de l’avenir !

 

 

State of Mind (15/08/2018)

Disponible : PC (Steam) / Xbox One / PS4
Développeur : Deadalic Entertainment
Éditeur : Deadalic Entertainment
Genre : aventure dystopique

Berlin, 2048, l’exploitation toujours plus excessive de la Terre a conduit l’humanité à sa perte. La technologie, elle, n’a eu de cesse de se développer, créant de véritables inégalités sociales. Une société a créé un monde virtuel dans lequel les âmes en peine peuvent s’échapper et toucher l’espace d’un instant le bonheur. Dans ce monde de chaos, Richad Nolan journaliste anti-technologie va avoir un accident et oublier son passé. Lui l’anticonformiste va aller dans ce paradis virtuel.

Daedalic, c’est un studio et un développeur spécialisé dans les Point & Click, on citera par exemple les très bons Deponia, l’enchanteur Silence ou l’inquiétant L’Œil noir : Les Chaînes de Satinav (éditeur). Cette fois, le développeur allemand se lance dans la dystopie et le transhumanisme, vous savez ce mouvement qui prône la technologie pour améliorer les capacités de l’humain ! State of Mind affiche un style « low poly » épuré pour un jeu qui se veut une aventure narrative avec différents personnages à contrôler, le tout motivé par une quête et une enquête sur les souvenirs perdus de Richard. Tous les ingrédients sont réunis pour proposer un bon jeu. Verdict final en août prochain !

 

 

Sable (2019)

 

Disponible : PC (Steam) / Xbox One

Développeur : Shedworks

Éditeur : Raw Fury

Genre : exploration

La jeune Sable erre sur une planète inconnue, découvrant des vestiges de monuments anciens, des ruines et des vaisseaux égarés, tombés de l’espace, pour comprendre l’histoire de ses habitants.

Sable  c’est avant tout une métaphore du passage à l’âge adulte et l’exploration d’un désert en monde ouvert ! Le jeu s’est fait doublement remarqué à l’E3 2018, d’abord dans la partie ID@Xbox dans la conférence Microsoft avant de réapparaître au PC Gaming Show. La direction artistique est incroyable, avec un style bande dessinée dit de la « ligne claire », la musique quant à elle est signée Japanese Breakfast! Il est difficile pour le moment de définir le gameplay du jeu, principalement parce que Sable s’est peu dévoilé mais son trailer a eu le mérite de suffisamment nous émerveiller pour que la curiosité demeure !

 

Beyond Blue (early 2019)

Disponible : PC (Steam)
Développeur : E-Line Media
Editeur : E-Line Media
Genre : exploration / simulation sous-marine

Mirai, chef d’une équipe d’exploration, ira découvrir les mystères de l’océan avec des technologies révolutionnaires et partir à la rencontre de formidables créatures.

Forcément exploration sous-marine avec des créatures, on pense un peu à Abzu, même si le style visuel de Beyond Blue se veut bien plus photoréaliste ! La comparaison risque de s’arrêter à la volonté de découverte océanique, pour le reste, Beyond Blue ferait le pari d’une narration libre, de la gestion de ressources et même de choix avec des enjeux pour garantir la réussite de l’expédition. E-Line Média ne souhaite pas seulement une expérience contemplative, puisqu’il veut faire du joueur, un acteur de l’expédition. D’ailleurs, E-line a collaboré avec de grands experts océaniques, de quoi donner encore plus envie de voir le travail qui en résulte !

 

The Stillness of the Wind (date de sortie atypique : « When the goats are ready »)

Disponible : PC (Steam)
Développeur : Memory of God / Lambic Studios
Éditeur : Surprise Attack
Genre : simulation de vie

Talma est la dernière personne qui habite encore un village abandonné. Cette vieille dame entretient un mode de vie simple : elle possède une maison modeste et une petite ferme. Mais ce quotidien apaisant est bientôt troublé par les lettres de la famille de Talma que transmet le marchand ambulant.

Non, ce n’est « hospice simulator ». Il s’agit plutôt d’une expérience de vie, chacun devra développer la routine de Talma, s’occuper de ses chèvres, de faire du fromage, ramasser les œufs, faire cuire les repas, de cultiver les légumes, échanger avec le vendeur nomade. C’est sans doute moins folichon que de tuer des dragons, mais organiser une vie simple avec en toile de fond l’ombre de la ville menaçante, c’est un pari plaisant. Et puis, c’est vous qui maintiendrez le quotidien de Talma, une lourde responsabilité !

 

Deiland (été 2018)

Disponible : PC (Steam) / Déjà sur PS4 et Android
Développeur : Chibig
Éditeur : 101XP
Genre : ARPG / craft

Arco, le petit prince de la planète Deiland s’occupe d’améliorer son lieu de vie en plus d’y régner seul. Il fait partie de ces enfants, envoyés sur des planètes mineures pour réveiller le pouvoir des Cristaux, situés au centre des astres. Dans l’univers, une ombre rôde et cherche à récupérer les cristaux des planètes.

C’est choupi, le jeu propose de voir la planète en taille réelle (une petite boule) et d’évoluer dessus avec un visuel coloré et appréciable. Il y aurait 12 personnages disponibles et pas moins de 100 quêtes. De quoi faire donc. Et pour ceux qui aiment le craft, Deiland axe son gameplay dessus avec un potager à entretenir, de la cuisine à faire, de l’alchimie et d’autres choses encore. D’autre part, c’est un rpg relaxant qui place la planète au centre de son histoire, puisque celle-ci évoluera selon les actions du personnage.

 

The Gardens Between (2018)

 

Disponible : PC (Steam) / PS4
Développeur : The Voxel Agents
Éditeur : The Voxel Agents
Genre : puzzle / aventure

Les meilleurs amis Arina et Frendt débarquent subitement dans un monde totalement surréaliste, parsemé d’iles-jardins.

En général, je suis friande des histoires en binôme, comme Brothers – A tale of Two Sons, parce que l’accent est mis sur la relation entre les deux personnages. Pour le coup, dans The Gardens Between, il sera surtout question de la relation amicale au travers des puzzles temporels. Parce que oui, il est question de temporalité dans ce monde étrange. Pour résoudre les différentes énigmes des jardins, explorer le passé et le présent sera utile, plus encore, cela mettra en avant les souvenirs de ce duo. La DA souffle un petit vent de Salvador Dali, les énigmes semblent bien pensées… The Gardens Between associe enfance, amitié et évolution, de quoi rendre sans doute la narration très intéressante.

Si vous ne connaissiez pas ces jeux indés, c’est maintenant chose faite. Peut-être que certains auront attiré votre attention, et même rejoint votre liste de souhaits. En attendant, n’oubliez pas, il n’y pas que les AAA dans la vie !