L’animation japonaise : quels chiffres en France ?

L’animation japonaise : quels chiffres en France ?

19 décembre 2018 0 Par Kihaa

L’IFOP a réalisé un sondage pour, la plateforme de streaming dédiée à l’animé, ADN (Anime Digital Network) afin de connaître la place de l’animation japonaise en France. Est-ce un marché de niche ou un vrai phénomène de pop culture ?

 

4 français 10 regardent des animés

Via un questionnaire en ligne l’IFOP a songé un échantillon de 1010 personnes du 4 au 5 juin 2018, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Ce qu’il faut en retenir ?

38% des Français regardent des animés, soit un total de 19 millions de Français.

Ce sondage a été demandé par ADN pour appréhender le lien qui unit animé japonais et citoyens français.

 

L’histoire des Français et des animés

Il faut attendre l’année 1978 pour que les Français découvrent les animés japonais. Ces dessins animés avec un style graphique unique et des codes narratifs propres.

Grâce à des émissions de jeunesse comme Club Dorothée ou Récré A2, le succès des animés se confirma dans les années 80/90. Ce fut toute une génération qui grandit et fut touchée par les animés cultes comme Dragon Ball ou Les Chevaliers du Zodiaque.

Animation japonaise historique

40 ans après, les enfants sont devenus des adultes et continuent de nourrir cette passion. Passion qu’ils transmettent à leurs enfants et petits-enfants. C’est précisément grâce à ce lien générationnel que la culture manga a atteint son âge d’or en France.

La culture japonaise via le manga et l’animé fait partie désormais de notre paysage français. Désormais, nous retrouvons des références aux animés et mangas dans d’autres arts comme dans la musique, la mode ou le cinéma.

ADN démocratise d’ailleurs l’animation japonaise en choisissant un catalogue sur mesure et en proposant des collaborations pour des doublages français, comme Orelsan avec One Punch Man ou Nekfeu pour My Hero Academia.