Bumblebee ou comment j’ai eu le bourdon !

Bumblebee ou comment j’ai eu le bourdon !

8 janvier 2019 0 Par Yakudark

Hello les amis ! Aujourd’hui je suis allé voir Bumblebee au cinéma et je vous livre mes impressions.

Je tiens à vous préciser que ce que je vais dire dans cet article n’engage que moi. Vous avez le droit d’avoir un jugement et un regard différent du mien, tout comme j’ai le droit d’avoir le mien. Je vous encourage tout de même à aller le voir.

Attention tout de même au spoil volontaire que je mets pour expliquer les incohérences en fin d’article (j’ai indiqué SPOIL pour que vous évitiez d’aller plus loin.).

 

Pourquoi tu nous dis tout ça pour Bumblebee ?

Tout simplement parce que je n’ai pas apprécié ce film. Globalement il n’est pas mauvais mais d’un regard de fan des Transformers depuis la G1 (première génération), j’avoue avoir été surpris par la tournure que prend ce film. Pourtant j’avais énormément la hype en voyant le « vrai » Bumblebee en mode Coccinelle et non la trop célèbre Camaro. Mais avant de vous donner mes impressions d’un point de vue fan et non fan, petit rappel sur le synopsis et les différents acteurs. Bumblebee est un film de science-fiction américain réalisé par Travis Knight.

 

Bumblebee, le synopsis

« 1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire. »

Voici les acteurs principaux que nous pouvons voir :
 
Hailee Steinfeld
Hailee Steinfeld
Rôle : Charlie Watson
John Cena
John Cena
Rôle : Agent Burns
Jorge Lendeborg Jr.
Jorge Lendeborg Jr.
Rôle : Guillermo “Memo” Gutierrez
Jason Drucker
Jason Drucker
Rôle : Otis Watson
Pamela Adlon
Pamela Adlon
Rôle : Sally
Stephen Schneider
Stephen Schneider
 

Mais dans Bumblebee, qu’est-ce qui ne t’a pas plu ?

Je vais être franc avec vous, j’ai eu l’impression de voir un bon vieux Disney… j’ai été surpris de ne pas les voir se mettre à chanter. De plus, je l’ai trouvé vide.

Ma vision fan

Tout le long du film, nous voyons une amitié naissante entre une humaine et un robot. Ce n’est pas tellement ça le problème mais on en voit trop, ça a tué le film.

D’un côté on voit l’évolution d’un Bumblebee perdu de tout repère et très émotif (c’est assez hallucinant d’ailleurs) qui se reprend en main par le biais de Charlie mais d’un autre on voit trop ce « couple ». On en oublie presque que c’est Transformers ! J’ai pensé direct à E.T. pour tout vous dire.

Pourtant le film démarrait plutôt bien avec la guerre sur Cybertron tout à fait hallucinante… et une fin « clin d’œil » aux anciens de ma trempe et aux nouveaux fans des 6 premiers…et malgré cela, il y a pas mal d’incohérence pour un spin-off. 

Je vous vois venir en me disant que par rapport au dessin animé des années 80… bla bla bla… ils ont pris une autre liberté… bla bla bla… Je suis d’accord avec vous. Quel intérêt aurait un film si on reprenait tout le dessin animé. Autant refaire une version remasterisée ou un reboot. Mais là, je vous parle des incohérences scénaristiques par rapport aux autres films précédents. Pour être un spin-off, je trouve qu’il n’y a pas eu de recherche scénaristique pour coller avec le personnage et son histoire. Mon autre regret, c’est de ne pas avoir eu (ou je ne l’ai pas entendu) le thème bien connu des Transformers… bien qu’on ait eu droit à la version du dessin animé.

 

Ma vision spectateur

D’un point de vue non-fan, on passe tout de même un bon moment. Les effets visuels sont assez impressionnants mais peu nombreux. On sent que le travail a été axé sur l’intégration des Transformers dans un environnement réel. Les jeux des acteurs (pas tous) sont assez crédibles et on retrouve bien la fibre des années 80 tant par les décors, les dialogues que par les musiques. J’ai l’impression que Stranger Things a lancé la mode. 

 

ATTENTION AU SPOIL

 

On peut revenir sur les incohérences ? Cela m’intrigue. 

  • On va commencer par l’arrivée de Bumblebee… Il est censé être sur Terre depuis la seconde guerre mondiale à combattre les Nazis. Mais le voilà tout fraîchement arrivé sur Terre dans les années 80. 
  • On apprend comment il a eu son nom de Bumblebee. Il a été donné par Charly. Mais comment se fait-il que les autres en arrivant sur Terre ont déjà un nom ? Ratchet, Jazz, IronHide… alors qu’ils sont censés avoir un matricule. Vous pourriez me dire que ce sont les informations données par Bumblebee et les recherches sur Internet comme le dit Optimus à Sam dans le premier opus… 
  • Il y a aussi les protoformes (forme « nue » des transformers). Ils sont dénués de couleur dans les premiers opus et les voilà qui arborent fièrement des couleurs et des formes mécanoïdes très proches de nos véhicules.
  • À la fin, on voit qu’Optimus Prime est déjà sur Terre avec Bumblebee alors qu’il arrive avec les autres dans le premier film.

Globalement c’est un bon divertissement, tout de même, pour monsieur/madame tout le monde. Malheureusement, ce ne sera pas le cas pour les fans (même les plus souples et ouverts d’esprit comme moi.). Je pense que ce spin-off nous annonce tout simplement une version reboot plutôt qu’une préquelle des films de Bay. Bumblebee est à regarder en oubliant les autres films. 

  • 8/10
    Réalisation - 8/10
  • 6/10
    Casting - 6/10
  • 5/10
    Scénario - 5/10
  • 7/10
    Bande Son - 7/10
  • 4/10
    Originalité - 4/10
6/10

Résumé

C’est un bon film familial avec de la nostalgie des années 80. Malgré un casting quelque peu mitigé et une histoire niaise et vide, les émotions sont bien présentes. Il faut aller le voir en oubliant les autres opus et en se mettant en mode « je ne connais rien des Transformers ! ».