E3 2019 : le résumé de la conférence Bethesda

E3 2019 : le résumé de la conférence Bethesda

10 juin 2019 0 Par Kihaa

Après la conférence Microsoft/Xbox à 22h, l’E3 2019 se poursuivait avec celle de Bethesda. L’éditeur a connu une année difficile avec différentes polémiques sur ses jeux. La confiance des joueurs envers Bethesda s’était un peu émiettée. 2h30, le show était lancé… Vous dormiez ? Pas de panique, tout est expliqué ici !

Todd Howard prend quelques minutes pour revenir sur Fallout76 et faire son mea culpa : « Nous avons eu beaucoup de critiques méritées ».

The Elder Scrolls : Blades

The Elder Scrolls : Baldes a le droit à sa mise à jour dès ce soir. Elle apporte : une arène solo, un système de joaillerie, de nouvelles quêtes dédiées aux dragons. Le jeu est désormais free to play.

Déjà sorti sur mobile, le jeu se trouve une porte de sortie sur la Nintendo Switch. Grande annonce dès le début de la conférence ! Il sera d’ailleurs crossplay, donc vous pourrez naviguer du téléphone à la switch sans perdre votre progression en jeu.

 

Fallout 76

En automne, Fallout 76 sera enrichi grâce à la saison 2 Wasterlands. Les joueurs se réjouiront de l’arrivée des PNJ humains, des quêtes et des armes inédites… Oui, oui. On se demande toujours pourquoi ça n’a pas été fait dès le début. Sachez que c’est gratuit (et encore heureux).

 

Bethesa introduit une nouvelle mise à jour Nuclear Winter. Elle apporte un mode de jeu éponyme qui n’est autre qu’un battle royale. 52 joueurs devront se battre pour la place de Superviseur de l’Abri 51. Les joueurs ne seront pas les seuls à se combattre puisque les créatures elles aussi seront de la partie.

 

Ghostwire Tokyo

A la tête de cette nouvelle IP, on retrouve Tango Gameworks, le studio de Shinji Mikami (The Evil Within). Ghostwire Tokyo est un jeu d’action aventure qui nous plonge dans un Tokyo inquiétant. Tous les habitants disparaissent subitement, ne laissant que des chaussures et vêtements derrière eux.

Un mystérieux personnage armé d’un arc combat des démons japonais. L’ambiance est vraiment intéressante. Attention cependant, il ne s’agissait que d’une cinématique et non de gameplay.

« N’ayez pas peur de l’inconnu, attaquez-le »

 

The Elder Scrolls Online

Alors que l’extension Elsweyr est sortie le 4 juin dernier (donc fraichement), Zenimax avait annoncé le 9 la venue de deux packs téléchargeables pour continuer la Saison du Dragon.

Scalebreaker, prévu pour le 3ème trimestre, qui rajoute deux nouveaux donjons « le Reliquaire des Lunes funèbres » et « le Repaire de Maarselok ». Des donjons avec des dragons à combattre et des trahisons à abattre !

Dragonhold, prévu fin 2019, qui permettra aux joueurs de découvrir une nouvelle zone d’Elsweyr : Pellitine. Ce territoire est abandonné suite au ravage de la peste deux décennies plus tôt. Pour sauver Tamriel, les joueurs devront reconstituer la Garde des dragons !

 

Commander Keen

Très intéressé par le marché mobile, Bethesda s’y lance à corps perdu. Commander Keen est une vieille licence d’Id Software. Avec son style cartoonesque, le jeu s’appuie sur un gameplay compétitif entre puzzle et stratégie. Il sortira sur Android et iOS !

 

The Elder Scrolls : Legends

Le jeu de cartes de Bethesda accueille une extension aux couleurs d’Elsweyr le 27 juin (pour être raccord avec ESO) : Les Lunes d’Elsweyr. Ceux qui précommanderont dès maintenant recevront un dos de carte, un titre exclusif et 50 paquets.

 

RAGE 2

On continue avec du contenu supplémentaire pour RAGE 2 grâce au DLC Rise of the Ghosts ! Au menu : un mécha jouable, des véhicules inédits, des nouveaux codes de triche, une nouvelle faction, de nouvelles armes, de nouveaux événements dynamiques… Tout ça dans les semaines à venir.

 

DEATHLOOP

Arkane Studios (Prey, Dishonored) est à la tête d’un tout nouveau jeu, nommé DEATHLOOP.  L’intrigue prend place sur l’île peu accueillante de Blackreef : deux assassins se livrent une bataille éternelle. On sait bien peu de choses si ce n’est que « la mort est un nouveau départ ».

 

Wolfenstein Cyberpilot

Premier Wolfenstein à l’honneur, il sera en VR et placera l’histoire à Paris. Une résistante française fera tout pour détruire les nazis, quitte à faire usage de ses compétences de hack. Idéal pour prendre le contrôle des machines ennemies ! Cyberpilot sortira en juillet.

Wolfenstein Youngblood

Ce standalone se déroulera également à Paris avec les filles de Blazkowicz. Youngblood sera disponible le 26 juillet !

 

Bethesda se lance dans la course à la technologie avec Orion. L’intérêt ? Réduire le traitement de la vidéo pour les plateformes de streaming sans nuire à la qualité ! Ce dispositif est destiné aux professionnels de l’industrie. 

 

DOOM Eternal

C’était un peu la cerise sur le gâteau. DOOM Eternal a permis de montrer du gameplay bourrin, fidèle à la licence. Le jeu débarquera le 22 novembre 2019 et proposera 3 éditions : une standard, une deluxe et une collector.

L’édition deluxe contient : le Year One Pass avec deux add-ons de campagne, le skin Slayer démoniaque et un pack audio classique pour les armes.

L’édition collector comporte : une réplique du casque du Doom Slayer, le jeu dans un steelbook exclusif, un artbook, une lithographie, le Year One Pass, la bande-son originale mais aussi celle de 2016, de Mick Gordon.

DOOM Eternal Collector Bethesda E3 2019

 

Le battle mode de DOOM Eternal

Ce mode multi se joue à trois. Il permet à deux joueurs d’incarner des démons. Leur but ? Abattre le 3ème joueur qui sera le Slayer. Les prochaines informations sur ce mode seront dévoilées à la DoomCon !

Cette conférence Bethesda s’achève et laisse un sentiment de frustration… Comme l’année précédente, il y avait en début de show beaucoup de contenus ajoutés sur des jeux déjà sortis. Et soyons réalistes, ce ne sont pas les jeux mobiles qui génèrent une hype phénoménale. On regrettera d’ailleurs la mise en scène d’un public un peu trop acquis à la cause (trop louche pour être honnête) avec des cris parasitaires ! Heureusement, les deux nouvelles licences Ghostwire Tokyo et DEATHLOOP apportent un peu de fraicheur, même si les gameplays sont encore inconnus. DOOM Eternal assure la fin de conférence, ce qui n’est pas rien car Bethesda revient de loin. L’éditeur fait mieux que l’E3 2018 mais ce n’est pas encore suffisant pour se réjouir.