Star Wars: Jedi Fallen Order, un nouvel Espoir ? [Test]

Star Wars: Jedi Fallen Order, un nouvel Espoir ? [Test]

10 décembre 2019 0 Par Joey

Si l’univers étendu Star Wars a déjà eu droit à masse de contenu dans divers médias, le jeu vidéo reste un domaine dans lequel la série a été plutôt timide depuis son rachat par Disney. Réjouissons-nous donc, car Star Wars: Jedi Fallen Order, développé par Respawn Entertainement (TitanFall, Apex Legends) est sorti, afin d’étancher un peu notre soif. Si tant est que le jeu en vaut le détour. Voyons ce qu’il en est !

Ratchet et Clank ont bien changé…

Après un Battlefront II qui offrait une campagne se situant entre les épisodes VI (Le Retour du Jedi)  et VII (Le Réveil de la Force), Jedi Fallen Order décide lui de remonter un peu plus le temps en plaçant son histoire entre les épisodes III (La Revanche des Sith) et IV (Un Nouvel Espoir). Soit après la chute des Jedi et l’avènement de l’Empire. C’est donc dans ce contexte qu’on fera connaissance avec un jeune padawan en cavale : Cal Kestis (Cameron Monaghan). Le jeune homme tente tant bien que mal de mener un semblant de vie normale en cachant à tout prix sa nature de Jedi. Il finira par voir son identité exposée au grand jour. Eh bien oui, autrement pas de drama et pas de jeu j’ai envie de vous dire !

C’est toujours avec l’espoir de reconstruire un avenir, pour lui ainsi que l’ordre Jedi, qu’il parcourt la galaxie. Non sans faire la connaissance de ses nouveaux compagnons au préalable. Premièrement, Cere Junda (Debra Wilson), une ancienne Jedi qui a coupé tout lien avec la Force et Greez Dritus, le pilote qui vous emmènera de planète en planète, à bord de son vaisseau, le Mantis. Vous ferez ensuite également la rencontre de BD-1, un petit droïde qui vous suivra partout. Contrairement aux deux autres, ce dernier ne se contentera pas uniquement de vous soutenir moralement. En effet, BD-1 sera celui sur qui compter pour progresser dans les niveaux, vous n’iriez pas bien loin sans lui.

La Deuxième Soeur ne risque pas de vous laisser en paix.

Si ce droïde est si important pour votre avancement, c’est parce qu’il vous aiguillera vers la bonne piste par le biais d’hologrammes pré-enregistrés. Comme dans des temples abandonnés qui réveilleront la Lara Croft enfouie en vous. Mais aussi parce que, tout au long de l’aventure, Cal trouvera diverses upgrades pour BD-1, qui vous permettront d’accéder à des endroits initialement inaccessibles. Ce qui donne à la progression des airs de Metroid, avec une certaine montée progressive en puissance et capacités pour notre duo. Si BD-1 pourra surtout contourner certains obstacles de nature mécanique, Cal quant à lui, se verra progresser en terme de force. Pas seulement en terme de puissance d’attaque, mais également en terme de capacités liées à la force, bien évidemment.

Le traumatisme des événements qui ont conduit l’ordre Jedi à sa perte ayant profondément affecté Cal, celui-ci sera parfois confronté à des situations compliquées, réveillera petit à petit ses pouvoirs enfouis depuis. Cette récupération de souvenirs sera également l’occasion d’agrandir petit à petit l’arbre des compétences. De quoi enrichir vos options de combat. Et même si certaines capacités sont débloquées peut-être un peu plus tard qu’on l’aurait cru, une fois acquises, le gameplay devient, notamment en seconde moitié d’aventure, particulièrement jouissif.

Vous pourrez customiser votre sabre dans votre vaisseau, ou à certains endroits prévu à cet effet, au cours de l’aventure.

Le système de combat, ou le point qui justifiera le plus la comparaison de Jedi Fallen Order avec les récentes productions de From Software, demeure tout de même moins exigeant qu’un Dark Souls  ou un Bloodborne. Quand bien même le jeu peut s’avérer assez sévère dès le mode normal. Les différentes variétés de Stormtroopers restent chacune facilement gérable en solo, mais la situation peut vite s’envenimer lorsque plusieurs types décident de joindre leurs forces. Il sera plutôt conseillé de se débarrasser des nuisibles, ceux à projectiles, pour se concentrer sur les soldats privilégiant le corps à corps. Le système de combat étant à sa meilleure forme lors d’affrontements en 1 contre 1, les boss en étant d’ailleurs la preuve.

Et pour continuer sur cette comparaison, l’expérience accumulée dans Jedi Fallen Order, que ce soit en combattant ou explorant, sera perdue si vous mourrez. Si vous trépassez, cela vous ramènera au dernier « feu de camp » visité, ici adapté en point de méditation. Cependant, il vous suffira de recroiser la route de l’ennemi qui vous aura tué, et lui porter un simple coup pour récupérer votre expérience perdue. Expérience utilisable ensuite uniquement via les points de méditation, pour choisir ce qui vous plaira dans le fameux arbre de compétences.

Ah là là… Un vrai stormtrooper celui-là !

Outre les combats, vous aurez aussi la possibilité de diverger de la route principale, dans l’espoir de trouver divers coffres, recelant des objets. La plupart d’entre eux seront surtout cosmétiques, et vous permettront de customiser divers éléments comme votre sabre laser, la couleur de vos vêtements, voire même le skin de votre vaisseau. Si ces items ne modifieront en rien vos stats, il reste néanmoins plutôt sympa de pouvoir changer votre apparence de temps à autre. Ceci dit, à vous de voir si ça vaut le coup de revenir ratisser les niveaux déjà parcourus pour du bonus visuel. Mais gardez en tête, qu’à côté de tout ça, vous pourrez également trouver des conteneurs pouvant augmenter votre réserve maximale de STIM. Soit les petites capsules de soin que BD-1 vous enverra, à votre demande. Et ne serait-ce que pour cette aide précieuse, cela peut valoir le coup d’explorer un minimum.

Si vous décidez de simplement suivre votre objectif principal, indiqué sur la map sortie tout droit d’un Metroid Prime, les allers-retours seront relativement peu nombreux. Mais le fait est que, la nature du level design est telle que vous reverrez certains décors plusieurs fois. Cela étant dit, à force de vous aventurer sur les différentes planètes, vous pourrez débloquer régulièrement des raccourcis, qui faciliteront votre future revisite, histoire que vous n’ayez pas à vous retaper tous les détours initiaux. Outre la construction même des niveaux, l’emballage visuel et sonore est tout aussi, voire plus encore, soigné.

Du moins, si on omet la pléthore de petit bugs, notamment d’affichage. Le jeu aurait sans doute gagné à avoir 1 ou 2 mois supplémentaires dans les fourneaux. En ce qui me concerne, je n’ai heureusement rien eu de méchant. Malheureusement, certains ont pu se retrouver bloqués définitivement. Mais les bugs semblent se voir doucement corrigés via des patchs depuis la sortie.

Chaque planète béneficiera de son ambiance propre (ou sale, tiens !)

Quel que soit le lieu visité, l’atmosphère Star Wars est palpable et le jeu propose une bonne balance entre l’inédit et le connu (pour peu que vous soyez un minium familier avec les films et/ou l’univers étendu). Ce qui me semble être un bon compromis. Les références sont nombreuses et bien amenées. Et malgré leur plutôt faible contribution au final, je trouve qu’on arrive malgré tout à s’attacher à ce nouveau groupe de personnages. Même la Deuxième Sœur, cette inquisitrice chasseuse de Jedi, qui se présentera comme l’antagoniste principale, devient au final un des inquisiteurs le mieux développé du canon Star Wars, même avec relativement peu de temps à l’écran. Ce sur quoi on ne crachera certainement pas.

Mais si les personnages sont plutôt bons, et que l’histoire est bien racontée et mise en scène, force est de constater que son placement dans la continuité l’entrave quelque peu en terme de créativité. Certaines idées ne peuvent pas être suffisamment exploitées, parce que la trilogie originale l’en empêche. Mais ce que le jeu perd un peu en liberté, le compense avec un profond respect de la timeline. Jusqu’à alimenter certaines théories qui découlent même jusqu’à la nouvelle trilogie de films. Et ce de manière assez naturelle.

Oh le joli temple ! Je me demande si c’est le seul…

Jedi Fallen Order n’a beau ne pas être le jeu Star Wars ultime, il s’impose néanmoins comme une très bonne pioche et se hisse dans le haut du panier. Pour les fans de la licence comme ceux qui aiment les jeux similaires aux Dark Souls, Metroid ou les derniers Tomb Raider (parce que oui, Fallen Order se paie même le luxe de quelques énigmes). Une aventure qui vous tiendra en haleine une bonne quinzaine d’heures au moins, et qui pourra facilement dépasser la vingtaine si vous êtes du genre à aimer l’exploration. On espère qu’il s’agit là d’un début de renouveau pour la franchise sur le plan vidéoludique et qu’il ne s’agit pas simplement d’une anomalie dans le système d’EA.

  • 7/10
    Histoire - 7/10
  • 9/10
    Gameplay - 9/10
  • 7/10
    Bande-Son - 7/10
  • 8/10
    Graphismes - 8/10
  • 8/10
    Durée / Prix - 8/10
7.8/10

Résumé

Non content de faire honneur au nom Star Wars, Jedi Fallen Order s’avère être avant tout un solide jeu d’action / aventure.