Black Summer, la nouvelle série de Zombie Original Netflix ! [Critique]

Black Summer, la nouvelle série de Zombie Original Netflix ! [Critique]

30 avril 2019 0 Par Arya

Black Summer est une série TV post-apocalyptique américaine, découpée en 8 épisodes variables en durée (40min à 20min). Diffusée sur Netflix le 11 avril 2019, elle a été créée par Karl Scnaefer et John Hyams.

Pour vous résumer les choses, tout se passe six semaines après le début de l’apocalypse Zombie. Rose (Jaime King) et son mari Patrick ont été séparés de leur fille. Ils vont ainsi tout faire pour la retrouver. Des militaires se dirigeant vers le stade, c’est donc là que Rose devra se rendre.

black summer

Une série pas si cheap que ça

Quand on parle de séries de Zombies, on pense à The Walking Dead, qui pour ma part n’aura pas su me captiver plus de 2 saisons et demi… Surtout lorsque les zombies deviennent totalement annexes. Il y a également Z nation, mais autant l’avouer, cette série n’avait pas vraiment un ton sérieux, et les effets spéciaux étaient assez « bof ». Rien de tout ça avec Black Summer, sans être une grande production, avec des milliers de zombies, le peu que vous verrez seront réellement flippants. Dans Black Summer, les zombies sont non seulement résistants mais également tenaces. Et la majorité des gens ne sont pas des combattants, il n’est donc pas si étonnant de les voir tirer à côté ou de les voir fuir. De nombreuses scènes m’ont personnellement oppressée, c’est donc un bon point, et les zombies sont plutôt bien réalisés et effrayants.

Le scénario n’a rien de spécialement grandiose, mais vu la durée assez courte de cette saison, on ne risque pas grand-chose à la regarder en entier. L’atout de cette série est qu’elle suit un découpage assez particulier, l’on découvre des personnages au fur et à mesure… Et avec le temps ils finissent par se rencontrer. On a parfois certaines situations qui se produisent sans qu’on en ait les tenants et aboutissants… Mais la série finit par nous les expliquer, et ça c’est plutôt agréable. On assiste à des alliances particulières, des trahisons, mais aussi des personnes capables d’empathie. On le sait tous, dans une telle situation, les gens peuvent avoir des réactions très égoïstes, quitte à laisser des gens derrière eux. Mais, au moins la série aura le mérite de ne pas récompenser ce genre d’attitude.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit format pour tester ?

Avec les Netflix Original, il est finalement de plus en plus courant de voir des séries de quelques épisodes avec des durées d’épisodes variables. Si Netflix a le mérite de proposer de nouvelles productions, il faut avouer que ce type de format peut laisser aussi sur sa faim. Mais au final, c’est à mon sens une bonne entrée en matière, si on a quelque chose à raconter, il y a moyen qu’en aussi peu d’épisodes, on puisse obtenir quelque chose d’intense. Je comparais ça à une saison 3 de Lucifer avec 26 épisodes de 42 min… Autant vous dire, que la saison a du mal à se renouveler avec autant d’épisodes, et qu’au lieu d’y gagner, c’est pour moi une perte sèche. Parce que c’est comme ça qu’on perd des spectateurs et que des séries avec de bonnes idées finissent au placard. 

Pour en revenir à Black Summer, si j’avais un reproche, c’est que le format est effectivement léger, mais si comme moi vous avez un nombre incommensurable de séries à commencer, cela peut devenir un atout. Black Summer peut clairement être votre trou normand télévisuel. En 2-3 soirées, c’est plié. Non seulement vous avez le plaisir de finir une série en très peu de temps, mais en plus, on passe plutôt un bon moment sans prise de tête. Certes, on ne renouvelle pas le genre, c’est du classique, mais j’ai apprécié la façon dont les survivants tâchent de survivre et que pour une fois, il ne soit pas si simple de se défaire des morts-vivants. C’est d’une certaine façon plus réaliste d’aborder le point de vue de personnes lambda.

Donc si vous avez une longue soirée à tuer, ou souhaitez simplement vous changer un peu avec un minimum d’implication, Black Summer est plutôt à mon sens un bon choix. Il faut espérer que la saison 2 permettra d’étoffer l’univers et que la qualité restera au beau fixe. Mais Netflix a pour moi encore réussi à sortir une série qui se veut prometteuse. De ce point de vue, on attend également la suite de Sex Education avec impatience !

  • 7/10
    Casting - 7/10
  • 6/10
    Intrigue - 6/10
  • 7/10
    Originalité - 7/10
  • 8/10
    Format - 8/10
7/10

Résumé

Une série courte, qui ne révolutionne pas les codes mais qu’on regarde avec plaisir. Pas de super-héros ici, et c’est plaisant. Pour un intermède entre deux séries, c’est le format parfait !