Sex Education, la nouvelle série Netflix ! [Critique]

Sex Education, la nouvelle série Netflix ! [Critique]

23 janvier 2019 0 Par Arya

Sex Education est une série de type comédie dramatique. Elle est créée par Laurie Nunn et propose 8 épisodes de 50 minutes chacun. La diffusion a commencé le 11 Janvier 2019 sur Netflix.

Otis Milburn (Asa Butterfield) est le fils de Jean Milburn (Gillian Anderson), une sexologue qui a un cabinet à la maison. Autant vous dire que pour Otis, c’est parfois difficile à vivre surtout quand on est un adolescent, et qu’en plus de ça, on est encore puceau. Il fera la rencontre de Maeve (Emma Mackey), une jeune fille rebelle qui semble vivre seule et qui a désespérément besoin d’argent. C’est ainsi qu’ils ouvriront un cabinet de sexologie au sein du Lycée, Maeve trouvera des clients et Otis devra aider les couples à gérer leur relation.

C’est drôle et ça se laisse regarder

Otis, est le genre de garçon gentil à qui on aimerait se confier. Maeve est certainement la fille rebelle que tout le monde trouve cool mais personne ne veut l’admettre. Au final, c’est plus son style vestimentaire qui lui donne cet air rebelle. En vrai, c’est quelqu’un de sensible et de gentil mais qui n’a pas eu de chance dans la vie. Puis, il y a Eric (Ncutti Gatwa), qui joue le meilleur ami gay et black d’Otis. Bon, autant vous dire que ça fait très stéréotypé, mais Eric est l’ami sympa sur qui on peut compter. On passe réellement un bon moment à suivre les aventures d’Otis et de Maeve… Et également les délires un peu chelous de la mère d’Otis.

Gillian Anderson !

Quoi ? On l’aurait presque oubliée, mais concrètement Gillian Anderson n’est pas née de la dernière pluie. Et c’est agréable de la revoir dans une comédie après un lourd passé dans X-files. Adieu les petits hommes verts, et vive la sexologie dans Sex Education ! Ici, Jean est la mère qui élève seule son fils depuis que son ex-mari a mis les voiles. D’ailleurs, lui aussi était visiblement sexologue ! James Purefoy joue le rôle du père. On ne le verra que très peu, mais on peut imaginer qu’il pourrait avoir plus d’intérêt si une saison 2 voyait le jour.

La mère d’Otis en tient d’ailleurs une sacrée couche, elle a plutôt l’esprit ouvert, certainement dû à son métier… On sent qu’on peut presque tout lui dire. C’est une mère qui tente de bien faire, même si elle est clairement trop intrusive dans la vie de son fils. Et qu’elle a indéniablement un gros problème… avec les hommes. Mais ça, ça sera à vous de le découvrir.

Et le cabinet de sexologie d’Otis dans tout ça ?

Et bien le jeune homme va finalement comprendre qu’il est bon pour écouter, et qu’avoir baigné dans la sexologie depuis qu’il est tout petit (grâce à ses parents)… fait de lui quelqu’un capable de donner des solutions plus ou moins concrètes à des ados ayant des problèmes de couple. Majoritairement, le plus important à retenir de ses consultations c’est la communication. La communication dans un couple, c’est la clef de la réussite. Il faut avouer que cela mettra Otis, Maeve et Eric dans de sacrées situations par moments, et autant vous dire qu’on ne voit pas les 8 épisodes passer... Mais au moins, on ne peut pas dire que cela traîne en longueur.

On ne peut d’ailleurs pas vous en dire beaucoup plus, 8 épisodes c’est beaucoup et finalement assez peu pour parler de toutes les petites intrigues. Autant ne pas vous gâcher la surprise de certaines situations très gênantes ou tout simplement à mourir de rire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le peu d’épisodes témoigne aussi d’un coup d’essai de la part de Netflix. Mais il est difficile de leur en vouloir, ils génèrent régulièrement du contenu Original Netflix, et ça fait du bien à la concurrence… Lorsque l’on se retrouve avec un énième remake d’une série, on se demande si parfois la créativité est morte, ou la peur de se ramasser est sans doute plus importante que l’envie de créer de nouvelles choses. Tous les contenus Original Netflix ne sont clairement pas géniaux, certains sont même mauvais. Mais au moins, Netflix a le courage de proposer des nouveaux contenus.

Sex Education ne va pas révolutionner le genre, mais promet 8 épisodes qu’on suit sans aucun problème, et où on ne voit pas le temps passer. Il s’agit évidemment d’une série plus orientée adolescents/jeunes adultes, mais quoi qu’il en soit on attend une seconde saison avec impatience, en espérant qu’elle comptera un peu plus d’épisodes pour profiter plus longtemps de l’esprit rebelle de Maeve ou des précieux conseils d’Otis.

  • 8.5/10
    Casting - 8.5/10
  • 7/10
    Intrigue - 7/10
  • 8.5/10
    Originalité - 8.5/10
  • 7/10
    Format - 7/10
7.8/10

Résumé

Une série courte mais avec son lot de rebondissements, vivement une saison 2 pour retrouver Otis et Maeve !